mardi, 10 août 2010: Liban : un élu juif américain bloque une aide de 100 millions de dollars destinée à l’armée libanaise

Revue de presse de 1945 à nos jours

mardi, 10 août 2010: Liban : un élu juif américain bloque une aide de 100 millions de dollars destinée à l’armée libanaise

Un élu démocrate à la Chambre américaine des représentants a annoncé lundi qu’il avait bloqué début août une aide de 100 millions de dollars destinée à l’armée libanaise, au motif qu’il ne pouvait être certain que cette dernière ne collabore pas avec le Hezbollah.

Le député juif démocrate Howard Berman, président de la commission des Affaires étrangères, a annoncé dans un communiqué qu’il avait bloqué cette aide le 2 août, à la veille de l’incident frontalier qui a opposé l’armée libanaise à des militaires israéliens.

« L’incident sur la frontière israélo-libanaise au lendemain de mon blocage renforce tout simplement le besoin crucial pour les Etats-Unis de revoir en profondeur sa politique de relations avec l’armée libanaise », a déclaré M. Berman.

« Jusqu’à que nous en sachions plus sur cet incident et la nature de l’influence du Hezbollah sur l’armée libanaise – et que nous soyons certains que l’armée libanaise est un protagoniste responsable – je ne peux pas en mon âme et conscience permettre aux Etats-Unis de continuer à envoyer des armes au Liban », a-t-il expliqué.

« Jusqu’à que nous en sachions plus sur cet incident et la nature de l’influence du Hezbollah sur l’armée libanaise – et que nous soyons certains que l’armée libanaise est un protagoniste responsable – je ne peux pas en mon âme et conscience permettre aux Etats-Unis de continuer à envoyer des armes au Liban », a-t-il expliqué.

Le 3 août, un accrochage meurtrier, déclenché après que des soldats israéliens eurent tenté de déraciner un arbre dans une zone controversée de la frontière, a tué trois Libanais et un Israélien, soit l’incident le plus sanglant depuis le conflit destructeur en 2006 entre l’Etat hébreu et le Hezbollah.

Le porte-parole du Département d’Etat, Philip Crowley, a indiqué que les Etats-Unis n’envisageaient pas de« réévaluer leur coopération militaire avec le Liban à la lumière de cet incident », ajoutant que le programme de coopération militaire américain avec Beyrouth restait dans l’intérêt de Washington.

« Nous n’avons pas été informés qu’un quelconque équipement américain ait été utilisé pendant l’incident », a-t-il déclaré à des journalistes.

« Nous avons des programmes de formation avec le Liban. Il est difficile de dire si les personnes directement impliquées dans l’incident ont bénéficié d’un programme de formation », a-t-il poursuivi.

L’annonce du blocage de l’aide est intervenu quelques heures après que le numéro deux du parti républicain à la Chambre américaine des représentants, Eric Cantor, a dénoncé une frontière devenue « floue » entre l’armée libanaise et le Hezbollah ces dernières années.

« On ne peut plus faire semblant d’ignorer les provocations de l’armée libanaise contre Israël et les provocations du Hezbollah au Liban Sud », a déclaré M. Cantor, défenseur connu des positions israéliennes.

« Le Liban ne doit pas jouer sur les deux tableaux. S’il veut s’aligner sur le Hezbollah contre les forces de la démocratie, de la stabilité et de la modération, il y aura des conséquences », a-t-il prévenu.

Selon lui, les Etats-Unis ont fourni depuis 2006 et la guerre entre Israël et le mouvement chiite une aide militaire d’environ 720 millions de dollars afin de bâtir une armée qui fasse le poids face au Hezbollah.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s