La Marine libanaise

En 1950, des unités de défense côtière sont créées et cantonnées à la Base Navale de Beyrouth. Ce n’est qu’en 1954 que le drapeau libanais sera hissé pour la première fois sur une embarcation militaire.

En 1972, une Base Navale moderne est créée à Jounié, où les unités de défense côtière sont rassemblées.

En 1973, le commandement de la Marine décide la création d’une Ecole de Défense Côtière.

Au début de la guerre, en 1975-1976, la Base Navale de Jounié résistera à l’influence milicienne qui va atteindre plusieurs unités de l’armée, et restera fidèle et continuera à recevoir ses ordres du commandement de l’armée à Yarzé.

En 1976, après l’élection d’Elias Sarkis comme Président de la République, le commandement de l’armée confiera la protection de ce dernier à un détachement de la Défense Côtière, étant donné que les autres unités n’existaient pratiquement plus.

En 1982, le nom d’Arme de Défense Côtière est remplacé par celui de Force Navale, en respect de la nouvelle loi de défense adoptée.

En 1990, les Forces Libanaises attaquent les bases de l’armée. La Base Navale de Jounié résistera avec force contre l’attaque, mais elle subira d’importantes destructions à cause des bombardements à l’artillerie lourde, aux missiles et aux canons de chars. Les embarcations militaires seront sauvées grâce à la décision du commandant de la Marine de les envoyer en pleine mer quelques temps avant l’attaque.

En 1991, la Base Navale de Beyrouth est reconstruite, et la Base Navale de Jounié est récupérée par l’armée, qui se réinstalle en son sein.

En 1992, le commandement de l’armée décide la création de petits postes avancés de la Marine dans les ports de Tripoli, Saïda et Tyr. Et en 1997, il décide l’installation de postes de surveillance radar modernes tout au long de la côte libanaise.

Matériel utilisé par les Forces Navales libanaises :

 

-2 EDIC (Engin de Débarquement d’Infanterie et de Chars) de fabrication française.

-7 vedettes rapides britanniques de type TRACKER et ATTACKER.

-27 Bateaux de Support Combat (CSB) britanniques.

-Postes de surveillance radar tout le long de la côte libanaise.

 

 

 

 

 

 

 

Formation des officiers :

Tous les officiers des Forces Navales ont un haut niveau d’éducation, et d’informations scientifiques et technologiques. Ils sont formés dans les meilleures académies du monde.

La formation de base leur est donnée aux Etats-Unis, en France, en Grande-Bretagne et en Italie.

Ensuite, les spécialisations sont distribuées comme suit :

-Etats-Unis : recherche et sauvetage ; guerre navale ; opérations de débarquement ; technique d’état-major naval ; entraînement à la navigation.

-France : Spécialisation en énergie ; détection ; transmission ; missiles ; artillerie ; plongée ; et entraînement à la navigation.

-En Grande-Bretagne : Techniques d’état-major naval ; opérations amphibie ; lutte contre le trafic de drogue.

-En Italie : Techniques d’état-major naval ; techniques d’état-major interarmes ; Académie navale.

-En Syrie : Techniques d’entraînement avancé ; technique de commandement d’un bataillon naval ; Ecole Navale.

-Au Liban : entraînement des élèves-officiers ; stages de plongée et de secours en mer ; entraînement des sous-officiers et des hommes de troupe.

Les missions qui incombent aux Forces Navales libanaises :

 

-La protection du littoral et des eaux territoriales libanaises contre d’éventuelles agressions.

-Assurer le soutien des forces terrestres déployées sur la côte.

-Lutter contre le trafic et la contrebande des personnes et des biens.

-Assurer des missions rapides de recherche et sauvetage « Search And Rescue ».

-Lutter contre la pollution et protéger l’environnement marin.

-Soutenir et protéger la flotte de bâtiments de commerce libanais, ainsi que des bateaux de pêche.

-Assurer la surveillance et le contrôle de la navigation dans les eaux territoriales libanaises.

-Imposer l’autorité de l’Etat en mer, et veiller à l’application des lois libanaises et internationales.

Structure des Forces Navales libanaises :

 

-Le commandement des Forces Navales.

-Le Quartier Général des Forces Navales.

-Le Service du dépôt de matériel naval.

-L’Ecole des Forces Navales.

-La Base Navale de Beyrouth.

-La Base Navale de Jounié.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s