La répartition des bases aériennes sur le territoire libanais

Revue de presse de 1975 à 1990

La répartition des bases aériennes sur le territoire libanais

 

L’Armée de l’Air libanaise utilise actuellement trois bases aériennes sur le territoire national. La Base Aérienne de Beyrouth installée à Khaldé, la Base Aérienne de Kleyaate au Nord de Tripoli et la Base Aérienne de Rayak, située à l’Est, au milieu de la vallée de la Békaa. Historiquement, d’autres petites pistes d’atterrissage et petits aérodromes ont été mis en place, parmi lesquels l’aéroport Istabel, au Sud de Chtaura, et l’aéroport d’Ayate, près de Baalbek, dans le Nord-Est. Entre 1983 et 1990, l’aéroport de Halate, près de Byblos, était le dépôt des avions à réaction de l’Armée de l’Air libanaise. Durant la même période, la plupart des hélicoptères étaient basés dans de petites bases au Nord de Beyrouth, à Jounié et Adma.

Base Aérienne de Rayak

 

Située au cœur de la vallée de la Békaa, entre les villes de Zahlé et de Baalbek, c’est la base de la plupart des appareils qui ont servi au sein de l’Armée de l’Air libanaise, et le dernier lieu de repos pour la quasi-totalité des avions mis à la retraite et stockés. Elle a une histoire riche, qui remonte à 1914, avec les armées allemande, turque ottomane, britannique et française. Elle devient la première Base Aérienne de l’Armée de l’Air libanaise en 1949. Elle est dotée de plusieurs hangars, pour la plupart construits par les français, et plus tard agrandis par le Liban, avec des pistes de 3000 mètres et l’Ecole de l’Aviation, pour la formation des pilotes. Elle est actuellement la base des Hawker Hunter, Bulldog, UH-1H et des Robinson Raven R44 II.

Base Aérienne de Beyrouth

La Base Aérienne de Beyrouth est créée en 1950. Rayak était la principale base aérienne, mais l’Armée de l’Air libanaise voulait établir une autre base à proximité de la capitale. Après études, il a été conclu que le nouveau site de l’Aéroport International de Beyrouth (AIB) à Khaldé est le meilleur endroit. C’est ainsi que l’Armée de l’Air libanaise occupe actuellement une partie de l’extrémité de l’AIB. Cette base a été le foyer de la plupart des hélicoptères en usage depuis près de 50 ans, ainsi que des Hawker Hunter, Fouga Magister et d’autres appareils, au cours de certaines périodes. Cette base est actuellement la base principale des Bell UH-1H Huey et des Gazelle SA-342.

Base Aérienne de Kleyaate

Située dans l’extrême Nord, entre la ville de Tripoli et la frontière syrienne, elle est connue pour avoir été la base des Mirage III entre 1968 et 2000. Depuis leur introduction en 1968, la base de Kleyaate a été la base des premiers chasseurs libanais, les De Havilland Vampire, qui furent ensuite transférés à la Base Aérienne de Rayak pour y être retirés du service et stockés. La Base Aérienne a été, entre 1976 et 2005, le principal bastion de l’armée syrienne dans le Nord. Elle est équipée de plusieurs bunkers fortifiés et d’une piste en béton de 3000 mètres. Elle porte actuellement le nom du président assassiné René Mouawad, et est la base de plusieurs Bell UH-1H Huey.

Base Aérienne de Halate

En plus de ses trois bases aériennes principales, la Base Aérienne de Halate, près de la ville de Byblos, à 40 Km au Nord de Beyrouth, a servi de base auxiliaire pour l’Armée de l’Air libanaise entre 1983 et 1990, lorsque toutes les bases aériennes sont tombées aux mains des forces antigouvernementales et des milices. C’est une section de l’autoroute Beyrouth-Tripoli, qui a été transformée en piste de 1600 mètres. C’est devenu la base des Hawker Hunter, des Fouga Magister et des Bulldog. La courte piste et le terrain difficile qui l’entoure sont devenus un défi pour les pilotes au décollage et à l’atterrissage. Mais les pilotes de l’Armée de l’Air libanaise se sont rapidement habitués à ces conditions difficiles, et les ont exploitées au mieux. Un Super-Etendard français, piloté par un as de l’Armée de l’Air française, n’a pu atterrir qu’après trois tentatives. Ce dernier a traité avec humour les pilotes libanais de « fous ». La Base Aérienne de Halate a été reliée à l’autoroute en 1991, perdant ainsi sa piste.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s