Un déploiement en douce (Nouveau Magazine numéro 1298 du 19 juin 1982)

Descendra, ne descendra pas, telle est la question à l’ordre du jour. Le sujet en est, bien sûr, l’armée libanaise. Marwan Hamadé – encore lui – exige qu’elle soit placée sous les ordres des milices des Forces communes. Mais les responsables ne veulent rien entendre. L’armée n’est pas une milice, et surtout elle ne peut obéir qu’aux ordres de son commandant en chef. Je dirai même plus : « Il ne doit pas y avoir de miliciens là où il y a des soldats de l’armée libanaise ».

« Soit, s’est écrié Marwan Hamadé. Mais au moins que l’on n’en parle pas trop ! Que son déploiement se fasse en silence… ». Honteusement. Voilà où nous en sommes encore, alors que l’existence même du pays est menacée… Et l’on se demande ensuite comment nous en sommes arrivés à cette tragédie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s