Haddad siège au sérail de Saïda (Nouveau Magazine numéro 1303 du 24 juillet 1982)

Revue de presse de 1975 à 1990

Le major Saad Haddad a annoncé que les frontières de l’Etat du Liban libre s’étendaient désormais jusqu’au pont Awali. D’ailleurs, le commandant des forces de l’enclave frontalière effectue constamment des tournées d’inspection dans certaines parties du Sud allant jusqu’à Nabatiyeh, comme il a installé des check-points un peu partout. Mais c’est au sérail de Saïda que le major siège quotidiennement, dans un bureau contigu à celui du gouverneur militaire. C’est là qu’il accueille les quémandeurs, répond aux revendications et établit tous ses contacts. En attendant, la situation juridique de Saad Haddad demeure inchangée, rien de nouveau n’étant encore intervenu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s