Encore un coup dur ! (Nouveau Magazine numéro 1312 du 25 septembre 1982)

Revue de presse de 1975 à 1990

Au moment où nous mettions sous presse, une formidable explosion se produisait à l’Horloge Abed, corniche du Fleuve, faisant de nombreuses victimes entre tués et blessés, et provoquant d’importants dégâts matériels : de nombreux immeubles furent touchés et plusieurs incendies se déclenchèrent. Il s’agissait d’un dépôt de grenades, de bombes incendiaires et d’obus qui sautait. Selon des sources bien informées, l’armée libanaise avait entassé des milliers d’explosifs venant du secteur Ouest de Beyrouth, dans ce dépôt. Ce coup est identique à celui de Nahariyya, il y a quelques mois, où des munitions en provenance du Liban-Sud avaient explosé.

L’OLP avait déjà pris l’habitude de piéger tout son matériel militaire avant de partir ; c’est ce qu’elle appelle le « moving trap ». Les précautions nécessaires n’ont donc pas été prises pour éviter que ce dépôt de munitions n’explose, constituant un danger pour le voisinage. Reste à savoir si les personnes blessées par cette explosion seront indemnisées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s