Que devient la FAD ? (Nouveau Magazine numéro 1305 du 7 août 1982)

Revue de presse de 1975 à 1990

Au soir du 27 juillet, le mandat de la FAD a pris fin sans que le Liban ne demande, comme il avait l’habitude de le faire, une reconduction de ce mandat. Cela étant, le Conseil de la Ligue arabe ne s’est donc pas réuni pour discuter du sujet, et les forces syriennes présentes au Liban sont devenues des forces du fait accompli face à la présence des troupes israéliennes sur le même territoire. Ces forces ne bénéficient plus de la couverture de la légalité ni de la couverture arabe, contrairement à ce que continue à affirmer leur commandant, le général Sami el-Khatib. En effet, la FAD se trouve au Liban à la demande du gouvernement libanais et avec l’accord des arabes. Or, le Liban n’a rien demandé cette fois, et plus d’un pays arabe avait déjà contesté et refusé de financer ces forces. Tous les officiers libanais qui avaient été affectés au commandement de la FAD devront rejoindre leurs postes tandis que le général Khatib est chargé d’une mission de coordination entre le Liban et la Syrie.

Ce dernier a d’ailleurs déjà remplacé sa plaque d’immatriculation de voiture par une plaque de l’armée libanaise, et il n’a plus le droit de se faire accompagner par des convois de gardes du corps.

Toutefois, la Syrie continue à déclarer que ses forces demeureront au Liban tant qu’il y restera un seul soldat israélien.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s