Une négligence impardonnable (Nouveau Magazine numéro 1313 du 2 octobre 1982)

Revue de presse de 1975 à 1990

Au lendemain de l’horrible catastrophe provoquée par l’explosion du dépôt d’armes et de munitions de l’Horloge Abed, on apprenait que des accidents similaires mais de moindre importance ont eu lieu au Sud et en Israël.

Dans tous ces cas, il s’agissait d’armes ramassées dans les camps palestiniens, dont certaines étaient piégées, selon un expert militaire libanais. Aucun contrôle n’avait été fait sur ce butin explosif. Une commission d’officiers supérieurs a été nommée pour enquêter sur les causes de l’explosion du plus grand dépôt d’armes.

On sait que toute la région aurait pu sauter, sans l’intervention de la défense civile qui a empêché le feu de s’étendre jusqu’au dépôt où étaient entreposés des obus GRAD.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s