Le président libanais à l’ONU Gemayel : retirer les forces étrangères (Le Monde du 19 octobre 1982) – Nouveau Magazine numéro 1316 du 23 octobre 1982

Revue de presse de 1975 à 1990

Confusion dans le Chouf

 

Au Liban, sur le terrain, dans la plaine du Chouf, au Sud-Est de Beyrouth, l’armée libanaise n’était toujours pas déployée hier comme prévu, après les violents affrontements entre forces druzes et milices chrétiennes. Seuls une quinzaine de soldats appartenant aux unités de commando de l’armée libanaise avaient pris position à côté de l’armée israélienne dans la ville de Kfar Matta, à une vingtaine de kilomètres de Beyrouth.

Paradoxalement, à Kfar Matta, les soldats israéliens qui occupent le centre-ville depuis trois jours avec des chars et des transports de troupe sont bloqués à leur gauche et à leur droite par la quinzaine de soldats libanais. En fin de matinée ils commençaient à ranger leur paquetage et s’apprêtaient à partir. Des rumeurs circulaient alors sur l’arrivée imminente de l’armée libanaise, mais en vain : les libanais attendent le départ de Tsahal pour se déployer, tandis que du côté israélien on met la même condition pour partir : l’arrivée des libanais.

Publicités

Une réflexion sur “Le président libanais à l’ONU Gemayel : retirer les forces étrangères (Le Monde du 19 octobre 1982) – Nouveau Magazine numéro 1316 du 23 octobre 1982

  1. I’ve been absent for some time, but now I remember why I used to love this blog. Thank you, I’ll try and check back more frequently. How frequently you update your web site?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s