Les perquisitions contestées – Nouveau Magazine numéro 1319 du 13 novembre 1982

Revue de presse de 1975 à 1990

Les opérations réalisées par l’armée à l’Ouest de la capitale tant pour rechercher les armes que pour arrêter les repris de justice ont été vivement contestées par les députés sunnites. Ces derniers ont entrepris d’alerter les leaders de la région sur la question, considérant que la mission dévolue à l’armée libanaise est anticonstitutionnelle et illégale. Les lois, précisent-ils, définissent clairement les cas où l’armée peut être appelée à intervenir, c’est-à-dire lorsque l’état d’urgence est décrété ou que les FSI s’avèrent insuffisantes et réclament l’appui de l’armée dans des zones limitées.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s