Pas d’armée à la montagne – Nouveau Magazine numéro 1320 du 20 novembre 1982

Revue de presse de 1975 à 1990

Le président Wazzan n’approuve pas la suggestion faite par certains leaders de la montagne en ébullition d’y envoyer l’armée. Celle-ci, affirme le Premier ministre, ne peut se déployer au milieu de l’étalage d’armes et encore moins à l’ombre de la présence israélienne.

Le gouvernement, a ajouté M. Wazzan, étudie la possibilité d’envoyer au Chouf des forces symboliques à condition que les éléments armés sur place et leurs commandements les soutiennent en faisant disparaître toutes les barricades et tout l’armement. Cette condition ne semble être acceptée qu’à moitié.

Il ne reste donc plus au pouvoir et au gouvernement qu’à remédier à la situation en obtenant le retrait israélien, permettant ainsi à l’armée de remplir sa mission comme elle l’a fait à Beyrouth. Ce qu’ils se sont attelés à faire très sérieusement.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s