Aoun: « Une répétition des dénonciations d’antan » (L’Orient-Le Jour du mardi 14 mars 2000)

Général Michel Aoun, commandant en chef de l'armée libanaise de 1984 à 1990

« Nous pensions, a priori, que la prise de conscience des pays arabes et leur invitation à se retrouver au Liban et pour le Liban, venaient anticiper l’éventuel retrait israélien prévu pour le 7 juillet », a affirmé l’ancien chef du gouvernement, le général Michel Aoun, dans son message hebdomadaire sur Internet, regrettant que les recommandations du Conseil de la Ligue n’aient été que « la répétition des dénonciations d’antan ».

 

Estimant que les ministres arabes des Affaires Etrangères s’étaient réunis pour « commenter des faits qui se sont passés au Liban » et non pour débattre de la cause libanaise elle-même, le général Aoun a déploré les lacunes de leur analyse de la situation libanaise.

 

« Ils ne voient que le côté israélien de l’occupation du territoire libanais et semblent totalement aveugles concernant son pendant syrien », a-t-il poursuivi. « Nous n’avons pas été déçus parce que nous n’avions aucun espoir, a conlu le général Aoun, c’est l’héritage de l’expérience ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s