Aoun: L’élection de Barak peut cacher une entente israélo-syrienne (L’Orient-Le Jour du 22 mai 1999)

Général Michel Aoun, commandant en chef de l'armée libanaise de 1984 à 1990

Dans le communiqué hebdomadaire que le général Michel Aoun fait parvenir par fax à la presse locale et à ses partisans à travers le monde, l’ancien président du Conseil a estimé que « les résultats des élections israéliennes peuvent effectivement cacher une entente syro-israélienne conclue sous l’égide des Etats-Unis ».

« Les résultats qui ont amené un nouveau chef de gouvernement en Israël, publiquement engagé en faveur de la paix, peuvent cacher une entente préalable entre la Syrie et Israël sous l’égide des américains. C’est ce qui peut expliquer l’appui des Etats-Unis au candidat travailliste, et si cette thèse se révèle exacte, cela suppose l’existence d’un plan pour imposer toutes les concessions exigées », a notamment affirmé le général Aoun.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s